Le grand prix de l'armistice organisé par le CVHM c'est déroulé les 8 et 9 novembre 2008.

Malgré la date tardive c'est sept 590 qui ont répondu présent ! Un rendez-vous tonique puisque la météo nous a servi entre 15 et 25 nœuds de vent et un ciel plutôt couvert. 2008 a été une saison de petit temps, l'Armistice a été une occasion pour les équipages de retrouver les sensations de la brise et de tester le matériel !

A noter l'excellente organisation du Cercle de Voile de Hourtin Médoc aussi bien à terre que sur l'eau.

 
 

Les participants:
Cabotin
Kido
Jujube
Méfitoiz'En
Cailloc
Noroît
El Tigre

     

Un déplacement donne toujours lieu à de petites anecdotes, le convoyage des bateaux c'est bien passé.
El Tigre comme à son habitude a failli perdre son mat sur la route et c'est le seul bateau à se remplir d'eau alors qu'il est sur sa remorque, allez donc savoir ….

                             
             
             
 

Romain confectionne un capot avec les moyens du bord, l'original étant quelque part sur la route entre Arès et Hourtin….

   
             
                                                               
                                             
         

Le CVHM a tout prévu, même la moquette pour la montée des marches.

             
     
 

Kido auteur d'une belle première journée avec des places de 1 et 2 devra déclarer forfait la deuxième journée suite à la casse d'un aiguillot.

 
     
           
   

Méfitoiz'en le bien nommé, est en phase de rodage, ce magnifique 590 a connu des soucis de pantoire et de circuit d'écoute de génois. Une fois au point, on devra compter sur ce 590.

 
 
 

Sur Jujube, après un empannage l'équipier se retourne et constate qu'il n'y a plus de barreur ! En regardant bien il remarque une main fermement accrochée à un taquet sur l'arrière, c'était le barreur qui barbotait, la faute à un stick farceur.

Méfitoiz'En passe la ligne d'arrivée et fait cap vers le port, l'équipière est au trapèze quand crac plouf.. l'équipière retenue par l'élastique est a 3 mètres du bateau, manquait plus que l'élastique ne casse !

     
                                 
     

Même au mois de novembre on peu encore profiter de la baignade.

 
     
                                               
                             
   

L'équipage de Méfitoiz'En n'est pas venu les mains vides !

       
                             
                                                                 
                                               
               

Sur Noroît on a enregistré une pointe de vitesse à 9 nœuds, c'est vrai que par moment cela vibrait franchement !

             
                                               
 
 
Le podium de l'Armistice 2008