L'avaleur de spi est un peu particulier sur le 590, on utilise le capot avant de la cabine pour rentrer le spi. Ce capot disponible lors des cessions d'achats groupés est installé en lieu et place du capot d'origine.
Ce petit article a pour but de donner une idée de l'installation sur un 590.

 
                       

 

Figure 1
Le matériel nécessaire :
Un capot avant.
Une chaussette. Disponible à la Voilerie du Bassin ( 05.56.66.62.96 - Email)
Bout de 2 mm qui servira de cargue.
Un taquet coinceur pour la drisse.
2 poulies, un pontet (pour la cargue).
La pose d'un renfort dans le spi situé à mi hauteur qui servira à fixer la cargue.

 
 

Figure 2
Coté capot la chaussette (modèle VB) est fixée par un élastique, l'autre extrémité vient se loger au fond de la couchette sa fixation est assurée par un pontet avec une poulie double. Un petit bout fixé à la chaussette et passant par la poulie et revenant sur le coté de la fixation du tiroir ( pas le tiroir !) vous évitera de ramper dans la couchette pour y fixer la chaussette (bout vert).
La cargue est fixée au spi au niveau du renfort puis passe par la poulie dans le fond de la couchette ensuite dans une autre poulie fixée sur la partie fixe du tiroir. Si c'est le barreur qui s'occupe de l'envoie du spi, la cargue passe par un trou pratiqué dans la paroi du cockpit puis dans un pontet sous la barre d'écoute ( bout rouge).

 
     

Figure 3
La drisse passe par une poulie sur l'épontille puis par un passage pratiqué à coté de la sortie du bout de relevage de la dérive pour finir sur un taquet sous la barre d'écoute (bout bleu).

     
 
     

Figure 4
Le problème est que lorsque le spi est rentré la cargue traîne au fond du cockpit et comme c'est un bout de 3 mm on ne compte plus les noeuds au moment de l'envoie idem pour la drisse. L'idée est de prendre une bobine de bout (à récupérer chez votre chip préféré !) et de l'installer à l'arrière du bateau voir dans le coffre. Le principe est simple : la cargue est enroulée dans le sens inverse de la drisse, ainsi quand le barreur tire sur la drisse, le spi entraîne la cargue faisant tourner la bobine récupérant ainsi le mou de la drisse, a l'affalage c'est l'inverse : on tire sur la cargue, la drisse fait tourner la bobine et récupère le mou de la cargue.

La longueur de la cargue doit être suffisante pour ne pas gêner le spi. Une fois rentré il est possible que le tambour ne reprenne pas assez le mou de la cargue, dans ce cas il suffit d'augmenter le diamètre du tambour sur la partie ou elle s'enroule.