DES PENONS DANS LA GRAND-VOILE
 
     

       
   

Il est courant d'observer sur la chute des grands voile des penons fixés a intervalles réguliers,
ils ne sont pas là pour la décoration !
Leurs but est de visualiser l'écoulement de l'air de chaque coté de la grand voile.

Cet article sans prétention a pour but d'expliquer comment interpréter la réaction de ces penons.

   
                           

 
   

La figure 1 représente un profil quelconque (une planche fine) avec fixé sur un coté un penon. Si on place ce profil dans l'axe du vent le penon va flotter dans le prolongement de celui-ci. Nous sommes là en présence d'un écoulement dit laminaire.

      Figure 1
         
                               

       
                               
   

La figure 2 représente le même profil mais placé cette fois ci avec un angle par rapport a l'axe du vent. Le penon va avoir tendance a flotter coté extrados. Les filets d'air ont du mal à suivre l'extrados du profil et décroche sur la partie arrière en formant des tourbillons, d'où la réaction du penon. Nous sommes là en présence d'un écoulement dit turbulent.

Figure 2
   
                         

     
                           
   

En bateau, pour que nos voiles soient vraiment performantes il faut les faire travailler en écoulement laminaire. Pour cela nous allons disposer sur la chute de la grand-voile des penons aux niveaux de chaque latte, ils permettrons de visualiser l'écoulement des filets d'air sur la partie arrière de la grand-voile.

La Photo 1 illustre bien la position et la réaction de chaque penon.
 
Photo 1  
     
  Profil N°1 et N°2 en écoulement turbulent,
les penons vont vers l'extrados.
     
    Profil N°3 et N°4 en écoulement laminaire,
Les penons sont dans l'axe des profils
       
  590 Artaban                  

           
                               
Explication des différentes réactions des penons de la photo N°1  
                               
   

Le 590 possède un génois qui sur les profils 3 et 4 de la grand-voile aide à recoller les filets d'air sur l'extrados. Figure 3

         
      Figure 3
         
                           

       
                           
   

Pour les profils 1 et 2 la grand-voile ne bénéficie plus de l'action du génois de plus par un phénomène naturel les filets d'air ont tendance a adonner vers le sommet de la grand-voile.
Ces deux paramètres provoquent un écoulement turbulent comme l'indique la position des penons. Figure 4

         
  Figure 4
     
                             

         
                             
Si on représentait l'angle des différents profils de la Photo N°1 voilà ce que cela donnerait, Figure 5.
Pour rétablir l'écoulement laminaire sur les profils 1 et 2 de la grand-voile, il nous faut utiliser un réglage appelé : vrillage de la chute, figure 6.
 
 
   
Figure 5
   
   

   

Le vrillage d'une grand-voile consiste à laisser les différents profils s'ouvrir progressivement.
Figure 6

Pour les profils 1 et 2 c'est le hale bas de bome qui va être prépondérant pour leurs réglages
Les profils 3 et 4 le réglage ce fera a l'aide de la barre d'écoute et de l'écoute.

Comme rien n'est simple, il y a interaction entre le réglage du hale bas et l'écoute de grand-voile !

Résultat, on est constamment à surveiller les profils 1 et 2 pour réajuster le hale bas. Rien ne sert de mettre des repères car la force du vent et l'état de la mer ne sont jamais les mêmes !
Les penons sont justement là pour vous dire si votre réglage de grand-voile est bon.

 
   
Figure 6
   
                           
 

Confection des penons
Le tissu a spi fait parfaitement l'affaire
Longueur : 200 mm Largeur : 20 mm

       
                           
 

L'Association remercie l'équipage du 590 Artaban pour cette séance de photos

                           
  équipier sur 590 Muscade