Comment régler un problème de réa de dérive sur le 590 Galopin de 1978.

   
 

J'ai eu un problème avec la poulie du puits de dérive permettant au câble de virer de 90° pour aller vers le tambour de rembobinage (cercle vert).

 
 
 

En effet, l'axe tenant la poulie s'est affaissé sur le côté gauche, du au poids de l'ensemble et surtout au vieillissement du bois qui s'est abimé. Ce qui fait que le câble a glissé sur la gauche du réa et a usé complètement cette face de la poule pour, ensuite, aller se coincer entre le réa et la paroi du puits de dérive. Et ça a bloqué !

                             
 

Grandes difficultés et même impossibilité de remonter la dérive, ce qui fait que j'ai été obligé de me diriger perpendiculairement à une plage de sable (et surtout pas de vase !) pour aider à la remonter et ainsi débloquer le câble, opération vraiment difficile à traiter.

 

Finalement, après avoir bloqué la dérive en position haute, j'ai décidé avec mon équipier du jour, de corriger ce problème pour un certain temps en faisant fabriquer une pièce qui, en principe, ne bougerait plus !

Il faudra un élément en métal (inox) qui posé sur l'emplacement de l'axe, ne bougera plus.

Mon ami m'a préconisé une pièce en "U" renversé avec les 2 trous de l'axe bien positionnés afin que le réa ne bouge plus.

Voici un schéma rapide de cette idée :

                           
                                                                                         

J'ai donc fais des recherches pour trouver un chaudronnier qui puisse me fabriquer, assez rapidement et à un bon prix cette pièce ainsi que le réa.

Voici l'adresse la plus proche de mon domicile à La Teste :

Les Chaudronniers du Bassin

00 33 6 78 48 35 07   . Chaudronniers

31 Rue Duchenne
33120 Arcachon
FR

Chantier Naval de La Teste au Lapin Blanc
33260 La Teste de Buch
FR

Mr. Mathias Robe.
Fabrication de matériel pour la dérive du 590 : Poulie et plaque.

Après avoir discuté avec Monsieur Robe, il a accepté de me fabriquer ces pièces :

Le support en "U" inversé en inox,

Et le réa en téflon avec un axe en inox.

Je lui ai pris les côtes de mon puits de dérive après avoir démonté la poulie défectueuse, en faisant très attention à ne pas la laisser tomber dans le puits (j'ai pour cela fixé un "circlip" autour pour la remonter), dont voici une image où l'on voit bien les dégâts (un côté ayant complètement disparu) :

     
 

Quelques clichés de cette partie du puits de dérive :
Le dessus avec l'axe qui maintient le câble :

                 
                                                         
     
                                                                                       

Puis des vues des 2 côtés assez abimés :
Le côté droit :

                                               
     
         

Et le côté gauche, très détérioré vers le bas, puisqu'il a un décalage de 6 mm par rapport à l'autre côté :

   
             
         
             

Les 2 pièces servant à tenir cet axe avait l'air à peu près en bon état sauf au niveau des trous (l'impression de courbure du puits est due à la prise de vue) :

           
       
           

Une image en attendant les pièces. J'ai bloqué au maximum le câble afin d'éviter de le perdre dans le puits :

                       
             
                       

Voici un schéma, très succinct, et pas du tout à l'échelle, avec les côtes que j'ai mesurées pour les donner à Monsieur Robe (corrigées à sa demande, car j'avais fait quelques erreurs) :

 
   

Au bout d'une petite semaine, cette pièce a été confectionnée avec une poulie de 50 mm de diamètre et 10 mm de largeur avec une gorge suffisamment profonde pour recevoir un câble de 4 mm de diamètre.

Petite question - Pourquoi du "Teflon" plutôt que du métal pour la poulie ? D'après le chaudronnier, le "Téflon" est aussi solide, à l'heure actuelle pour supporter le poids de 90 kg de la dérive, mais à la condition que ce réa tourne bien autour de son axe sans bloquer !

Voici quelques images sous différents angles de la pièce avec à gauche l'ancien matériel abimé :

     
     
 
   

La pièce mise en place, après quelques ajustements avec mes limes à bois, avec la poulie ou réa, installée et fixée avec son axe et le câble pas encore posé (J'ai attendu une marée basse afin que la dérive soit bloquée en position haute, pour pouvoir libérer le câble, afin de passer le réa dans son emplacement, après l'avoir assuré avec un "circlip") :

                   
   

Une image où l'on voit bien la poulie en place, ne laissant aucun espace libre entre elle et la paroi du puits :

   
     
       

L'axe de 10 mm est fixé avec une vis autobloquante serrée avec une clé de 17 que bien entendu, je n'avais pas, d'où cette clé anglaise !

         
         
         

2 autres photos de la pièce posée :

 
   
           
   

Le câble ayant été reposé, en douceur, dans la gorge de la poulie, j'ai attendu la marée haute pour faire des essais et Oh Joie ! Elle fonctionne parfaitement bien.

Je descends et surtout remonte la dérive sans effort et le réa tourne parfaitement bien autour de son axe sans frotter sur les parois, pourtant pas bien planent (que j'ai régulées au mieux à la lime à bois).

Je n'ai pas encore remis la plaquette de protection en bois sur le dessus, mais je préfère attendre quelques sorties pour contrôler le système.

 
               
                 
               

Voici la manière de sauver un réa et son puits ainsi que les va-et-vient d'une dérive bloquée.